Devenir développeur web : L’école O’clock vous ouvre ses portes virtuelles

Devenir développeur web : L’école O’clock vous ouvre ses portes virtuelles

L’enseignement au métier de développeur web en présentiel et à distance, c’est le défi que s’est lancée l’école O’clock. Le concept de l’école est innovant : permettre à toute une promotion d’étudiants d’apprendre le métier de développeur web via des salles de classe virtuelles, chapeautées à distance par un professeur, en direct-vidéo.

What time is it? Formation O’Clock!

Formation à distance et en direct : tout le monde est présent, mais personne n’est là.

Comment rendre l’enseignement du métier de développeur web accessible à tous, de n’importe où, sans mettre de côté le professeur et la transmission humaine ? On imagine que c’est la question qui a trotté dans la tête des co-fondateurs de l’école O’clock. Et à cette question, ils ont trouvé une réponse : le téléprésentiel.

Ce mot pas très sexy est le format pédagogique sur lequel repose le fonctionnement de l’école. Prenons une hache pour disséquer le mot : télé pour le côté « à distance » et le mot présentiel pour dire … bah présentiel en fait. Ok on est pas bien plus avancés.

Mais vous l’avez compris, l’idée de cette école c’est de recréer les conditions d’apprentissage de la salle de classe physique : un cours qui a lieu en direct, un prof présent, des échanges en temps-réel entre étudiants et professeurs, un tableau visible par tous mais le tout à distance via ce qu’ils appellent des “salles de classe virtuelles”.

Tous les professeurs sont avant tout des développeurs aguerris qui ont envie de transmettre. C’est la politique de l’école O’clock : recruter uniquement des professeurs passionnés, à temps-plein et en CDI. D’ailleurs, l’école O’clock recrute des formatrices et des formateurs. Vous pourrez retrouver leurs offres d’emploi sur leur page Team.

J’ai moi même dans le passé envisagé de travailler pour O’Clock car je suis aussi formateur WordPress (le saviez-tu ?), mais j’ai préféré rester freelance, néanmoins, je lorgne toujours un peu sur O’Clock car j’adore enseigner.

Pour se connecter à leur espace de travail, c’est simple : les étudiants doivent installer sur leur ordinateur un “téléporteur” (la classe hein ?), une sorte de machine virtuelle comprenant l’environnement de travail de l’école, le tout fonctionnant sous linux. (si vous n’aimez pas Linux ce sera le moment de vous réconcilier). Depuis cette machine virtuelle, les étudiants se connectent aux heures de cours dans le “cockpit”, qui est la plateforme de cours en téléprésentiel.

Et là, ils travaillent et apprennent !

Evidemment, je ne le précise pas mais comme je suis sur ma lancée et bien je le précise quand même : les étudiants doivent avoir un ordinateur fonctionnel (donc la vieille machine de la mémé ne fera pas l’affaire) et une connexion internet à la maison (adsl / adsl 2), ou depuis l’espace dans lequel ils vont suivre la formation.

Du développement web, que du développement web

L’école O’clock propose plusieurs formations, plus ou moins courtes. Leur formation phare est celle de 6 mois, à destination des débutants. L’ambition est affichée : devenir développeur web. Le programme est plutôt dense et les étudiants n’ont pas le temps de s’ennuyer. On démarre tranquilou avec la découverte des premiers outils et on enchaîne avec le HTML, CSS, les bases de données puis sur du plus coton comme PHP, JavaScript etc. Tout de suite moins tranquilou…

Le gros plus du programme, c’est la spécialisation. Une période d’un mois où les étudiants vont travailler une seule et même techno. Au choix et selon les appétences de chacun :  React, Symfony ou WordPress.

L’accompagnement ne se limite pas à l’apprentissage mais aussi sur la partie placement professionnelle. Après la formation, les étudiants sont pris en charge par une équipe dédiée pour les aider à trouver un emploi : refonte du CV et portfolio, formation aux outils de recherche, conseils sur le savoir-être etc. C’est très complet.

Pour celles et ceux qui apprécient les diplômes, là aussi vous serez gâtés puisque les formations O’clock débouchent sur un Titre Professionnel inscrit au RNCP (registre national des certification professionnelle). En français : c’est officiel et délivré par l’Etat. Il y a aussi la possibilité de pouvoir décrocher sa certification Opquast pendant la formation. Bon, ce n’est pas le plus essentiel dans une carrière mais c’est toujours ça de pris et dans un CV, ça reste une preuve de sérieux.

L’école O’clock est tout de même très focalisée sur le développement web mais diversifie ses formations. Pour preuve, ils ont lancé une formation en alternance (période en téléprésentiel + période en entreprise), sur 12 mois débouchant elle aussi sur un Titre Professionnel de niveau II (Bac+3/4).

Comment s’inscrire ?

O’clock est une école, par essence, accessible et ouverte à tous les profils : diplômés ou non, jeunes ou plus expérimentés. En revanche l’école ne s’en cache pas : la formation demande un gros investissement, du travail et une bonne dose de motivation. Chaque candidat devra donc passer par un parcours d’inscription où ils ont notamment, un test en ligne à réaliser, portant sur la logique, la culture web et la compréhension de l’anglais. Il faut donc se préparer un peu avant de foncer dans le tas.

Pour le financement, ça reste une formation privée donc payante. Les prix varient en fonction des formations. Rapprochez-vous de l’école pour avoir les tarifs ! Sachez qu’il est possible de s’aider pour le financement avec Pôle Emploi, le financement régional, les missions locales et bien d’autres dispositifs.

Site internet : https://oclock.io

Lire la suite

Vous aimez ? Partagez !


Réagir à cet article

120 caractères maximum